• Article 23 janvier 2013 -

    Source - Frédéric Morin,

    Office du tourisme de Saillans - 2012

    D'après:

    "Saillans, histoire et tourisme" de Jean-Noël Couriol, S.I. + Les Amis de la Lecture, 1991,
    "Mémoires de soie", Alliot-Baur-Baur-Bonnard, Vivre à Saillans, Saillans, 2010,

    et "Le Solaure" périodique de l'Office de Tourisme du Pays de Saillans (numéros récents).

    Michel-Pascal-Marie Eymieu construisit le bâtiment de Piquepierre I avant 1835, Piquepierre II avant 1843. 

    Avant 1843 également, Michel-Pascal Eymieu édifia le bâtiment de l'Echarenne, le plus éloigné du village.

    En 1859, son fils Michel-André Eymieu hérita de cette fabrique de l'Echarenne où sont concentrés le dévidage, l'ourdissage, l'encollage et le remettage, alors que les tissages des bâtiments Piquepierre I et II échurent à Bernard Léon Eymieu en 1864. 

    Marius Bouvier, marchand de soie établi à Die, rachète le bâtiment de l'Echarenne en 1874, puis ceux de Piquepierre en 1877, avant de les louer d'abord en 1892 puis de les vendre aux établissements Naef de Zurich en 1898.

    Le canal alimentait à l'origine les moulins de Saillans. 


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique