• 6...Les Camps ou la Banalité du Mal;

    31 juillet 2011 -

    Photo/image pouvant être protégée par Copyright ou autre.

    Après avoir suivi pendant dix mois, pour le journal américain The New Yorker, le procès d'Adolf Eichmann, présenté par les nazis comme un spécialiste de la question juive, alors qu'il ne connaissait rien au sionisme, la philosophe Hannah Arendt publia ""Eichmann à Jérusalem"".

    Cette œuvre est une étude sur le mal, ou plutôt sur les ressorts du mal qui ont rendu les camps de concentration possibles.

    Hannah Arendt décida d'ailleurs pour cette raison de donner à cette œuvre, le sous-titre d'"Étude sur la banalité du mal"". 

    Elle démontre que l'horreur du système nazi résidait, entre autres, dans son aptitude à détruire la volonté des individus.

    Le système était le mal mais était intelligent, et pour ceux qui le servaient: nul besoin d'être intelligents, même au plus haut niveau.

      La banalité

    de la banalité du mal: Banksy.

    Tableau basique (et banal) acheté 50 $ dans un magasin de bonnes oeuvres sur lequel Banksy a peint un nazi admirant le paysage; tableau ensuite restitué.

    Oeuvre mise aux enchères, vendue 615 000 $ - octobre 2013 - New York.

    « 7...Bienvenue sur mes blogs;7...CHAUVET éclaircit les ténèbres du temps. »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :